Category: Articles de presse

Sèvres – Vélizy : le projet de téléphérique ne fait pas l’unanimité

Projet Téléphérique Sèvres - Vélizy

Alors que les élus, la région, les chefs d’entreprises et Ile de France Mobilité poussent le projet de téléphérique entre Vélizy et Boulogne le maire de Sevres reste opposé. C’est pourtant l’intérêt des habitants et des salariés de tout l’ouest parisien de bénéficier d’un moyen de transport rapide, confortable, régulier et écologique. Il suffit d’avoir pris une seule fois la 118 aux heures de pointe pour savoir la galère certaine en voiture comme en bus.
J’ai même reçu une délégation d’habitants de Sèvres souhaitant défendre le projet de téléphérique auprès de Grégoire de la Roncière .

La voie de bus sera bien entendu utile mais ne se fera que sur 200 m avant la sortie de Vélizy2. Finalement avec le retard, les technologies avancent et vont permettre de réduire le temps de trajet à 15 mn entre Boulogne et le terminus de Vélizy au niveau d’Eiffage tout en évitant de survoler les quelques maisons de Sèvres.

Nul doute qu’après la fébrilité des élections municipales, l’unanimité soit retrouvée.

Pascal Thévenot
Maire de Vélizy-Villacoublay

Article complet sur Les Echos : https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-des-marches-publics/sevres-velizy-le-projet-de-telepherique-ne-fait-pas-lunanimite-1030396

Vélizy parie sur l’éolienne à feuilles

Eolienne à feuilles VélizyÉclairer un gymnase à l’aide d’un arbre à vent. C’est le pari que s’apprête à relever la ville de Vélizy d’ici quelques semaines. La municipalité va en effet installer une éolienne développée par la société NewWind, une jeune start-up française, dans laquelle l’ancien ministre (PS) Arnaud Montebourg vient d’investir 56 000 €.

Les « arbres à vent » mesurent 10 m de haut et sont munis de petites éoliennes en forme de feuilles, qui produisent de l’électricité lorsqu’elles tournent. Un seul « arbre » suffirait à produire 80 % des besoins en électricité (hors chauffage) d’une maison de 125 m2. Sept modèles de présérie vont donc être mis en service dans le courant du mois de novembre.

« Je trouve intéressant de rendre autonome un équipement à travers une éolienne qui est très facile à intégrer. De plus, il suffit d’un simple courant d’air (NDLR : 2 m/s contre 5 m/s pour une éolienne classique) pour qu’il fonctionne », explique Pascal Thévenot, le maire (LR). « L’arbre » sera implanté à proximité du théâtre de l’Onde et servira à alimenter en courant le gymnase aux agrès situé juste à côté.

Coût de l’opération 70 000 € (NDLR : le prix de série tournera autour de 30 000 €). Comme souvent, l’écologie est un pari sur le long terme et l’investissement ne sera rentabilisé qu’au bout de dix ans. « Il s’agit d’abord d’être exemplaire et d’investir dans l’innovation servant à développer la production d’énergies propres », reconnaît le maire qui mise cependant sur la durée de vie de ces « arbres » estimée à vingt-cinq ans.

Source : Le Parisien Yvelines

Vélizy : Commencement de la démolition de la dalle Louvois, le 4 août 2015

Quartier Louvois VélizyA Vélizy, les grands travaux du quartier Louvois vont entrer dans une phase spectaculaire.

La démolition de la dalle se déroulera le mardi 4 août prochain. La destruction touchera le silo Sud du côté de l’avenue de l’Europe ainsi qu’une partie de la dalle attenante. Ce chantier signe le coup d’envoi de la réhabilitation de cette dalle qui date des années 1970. Les travaux s’étaleront jusqu’en 2019. A ce moment-là, Louvois aura complètement changé de physionomie avec la création de 400 places de parking le long des voies, la construction de 70 logements. Un nouveau centre commercial prendra place à l’entrée du quartier et à proximité du tramway. D’autres équipements publics compléteront l’aménagement.

Source : Le Parisien Yvelines

Quartier Louvois Vélizy

Un dysfonctionnement à Vélizy ? Envoyer directement la photo en mairie avec votre smartphone

Application mobile Vélizy tout en 1Si vous êtes témoin d’un problème en ville, vous pourrez prendre une photo et l’envoyer directement au service concerné via l’application Vélizytouten1, présentée ce jeudi soir.

Elle sera présentée ce jeudi soir aux habitants, lors d’une réunion publique en mairie. Vélizy vient de se doter d’une toute nouvelle application numérique pour smartphones. Développée par la société Netapsys, elle a coûté 38 000 €.

Disponible gratuitement en version Android sous le nom de Vélizytouten1, elle s’étendra sous peu en version Apple.

« Le but est de renforcer encore un peu plus le lien avec la population », indique Pascal Thévenot, le maire UMP de la ville. L’application s’ajoute d’ailleurs au site Internet et aux comptes Twitter et Facebook de la commune.

Outre les contenus classiques (actualité, agenda, déplacement et pratique), Vélizytouten1 propose une innovation : l’alerte mairie. Celle-ci permet d’envoyer directement aux services municipaux la photo d’un dysfonctionnement constaté dans la ville. L’événement est géolocalisé à travers la photo et le message arrive au service concerné (voirie, urbanisme…) via un menu déroulant. L’utilisateur peut recevoir en retour un mail de réponse s’il fournit une adresse.

« Notre engagement est de répondre dans les 15 jours », précise Pascal Thévenot, qui dit ne pas craindre l’effet « délation ». « Il n’y aura pas de mise en ligne des photos. Et si l’affaire n’est pas pertinente, elle s’arrêtera de suite. D’ailleurs, depuis un an, je n’ai jamais reçu de courrier anonyme ou de mail diffamatoire », plaide-t-il.

Source : Le Parisien Yvelines

le tramway fait disparaître les panneaux publicitaires – Vélizy

Panneaux Publicitaires VélizyLes panneaux publicitaires disgracieux vont disparaître ou changer de place, notamment aux abords de la ligne de tramway.

Vélizy veut moins de pollution publicitaire et devenir plus « verte ». Avec l’arrivée du tramway et de sa coulée verte ainsi que le changement d’organisation du réseau de bus, la ville a décidé de renégocier le contrat la liant jusqu’en 2024 à la société Jean-Claude Decaux. Le conseil municipal a adopté, mercredi 25 mars, un avenant dans ce sens.

 

28 panneaux sont concernés. Aux abords des avenues Bréguet et de l’Europe. 25 vont être déplacés et d’autres carrément supprimés.

En revanche, Decaux s’engage à créer 7 nouveaux abris, installer une vingtaine de bornes d’informations voyageurs supplémentaires dans les abribus et assurer la maintenance des affichages municipaux et le nettoyage des plaques de rue.

« Les avenues bordant le tram ont été embellies par des aménagements paysagers. Il fallait cesser d’investir dans du mobilier pas très joli à proximité des habitations et des ronds-points », commente Pascal Thévenot, le maire UMP de la ville.

Mais cette nouvelle donne modifie les conditions financières pour la ville. La redevance versée par Decaux d’ici à 2014 est ainsi ramenée de 230 000 à 106 000 €. Cette moins-value a d’ailleurs donné lieu, mercredi soir, à une empoignade entre le maire et son opposition. « Quand on arrive à perdre 130 000 €, c’est une mauvaise négociation. Au bout de dix ans, on arrivera à 1,3 M€ », a lâché Didier Blanchard, ancien adjoint aux Finances de l’ancien maire (UMP) Joël Loison, avant de se rendre compte de sa méprise. « Non seulement, vous comptez mal en multipliant par dix les pertes mais en plus, vous avez oublié de facturer la redevance à Decaux pendant six ans. Ils nous doivent 80 000 € qui feront baisser ces chiffres », a rétorqué Pascal Thévenot.

Les habitants apprécient cette décision. Comme Isabelle, 76 ans, qui déclare « ne pas aimer » la pub. « Il y en a partout et les panneaux sont parfois gênants en voiture », affirme cette retraitée. Maurice, 55 ans, est plus mesuré. « Vélizy est plutôt propre et bien ordonnée. Tant qu’il n’y a pas de panneaux sauvages, tout va bien », dit-il.

Source : Le Parisien Yvelines