La tribune libre FVA

Tribune FVA - Echos de VélizyRetrouvez la tribune libre de FVA publiée dans les Echos d’octobre 2014 de Vélizy.

 

Seuls les projets et l’avenir nous intéressent.

Malgré tout, il ne nous est pas possible de faire table rase du passé, notamment avec la mauvaise foi quotidienne de l’équipe de la précédente mandature.

En effet, il n’est pas concevable de rester sans réponse face à une opposition ayant perdu tout sens commun et adepte de la démesure.

Nous avons un devoir de transparence vis-a-vis des Véliziens, ils doivent savoir comment leurs impôts ont été utilisés.

Personne sensible s’abstenir, les chiffres sont effrayants de par leur montant astronomique.

A titre d’exemple, la fontaine près de l’église Saint Jean-Baptiste a coûté la modique somme de 760 000 €.

Pour continuer dans ce registre, l’accueil de la Mairie, a coûté 800 000 € et, a accueilli un petit nouveau, le bonzaï, d‘une valeur de 36 000 €, à ce prix, le service des espaces verts ne peut qu’en prendre soin…

Lorsque vous viendrez en Mairie, n’oubliez surtout pas de regarder l’éclairage du hall, à 17 000 €, il vaut le coup d’oeil et surtout avant de partir, admirez les différents vases qui ornent ce dernier, à 2800 € l’unité, ce serait dommage de rater les 11 exemplaires…

Vous n’imaginiez pas que ce lieu public, ait l’étoffe d’un musée, de par les trésors qu’il dissimule.

Et pourtant, ce n’est pas le cas de tous les immeubles appartenant à la Ville.

Dans l’héritage laissé par l’ancienne mandature, nous découvrons un patrimoine sans entretien, à l’abandon, avec notamment, les deux immeubles de logements de fonction, bâtiments les plus vétustes de Vélizy-Villacoublay, au 5 rue de Provence et 8-10 rue René Boyer.

C’est sûr, en agissant de la sorte, ils osent encore se vanter d’une gestion exemplaire du budget.

Plutôt que de bétonner, n’aurait-il pas fallu entretenir les équipements et immeubles existants?

Autre stupéfaction, hormis celle de vouloir augmenter la population vélizienne, de manière significative, force est de constater que des complexes immobiliers sont sortis de terre, sans avoir même anticipé la construction d’infrastructures pour accueillir les nouveaux habitants.

En effet, avec la livraison “Happy Vélizy” en fin d’année, l’ancienne équipe n’a pas cru bon de prévoir un groupe scolaire supplémentaire avec l’arrivée de plus 200 enfants.

C’est ainsi, que tous les jours, nous découvrons l’héritage laissé par l’ancienne équipe.

D’autres découvertes, nous attendent avec Mermoz, l’Ariane, Wagner…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.