Edito FVA

22.03.2013 inauguration permanence FVAL’association Façonnons Vélizy Autrement a été créée l’automne dernier pour proposer aux Véliziens un lieu de débat sur l’avenir de leur ville. A l’origine, nous sommes une quinzaine de Véliziens inquiets de l’évolution urbaine de la ville et soucieux de préserver le cadre de vie qui fait historiquement le charme de Vélizy.
Projet Alizée le long de l’A86, projet Louvois avec un objectif de 400 logements, projet Happy Vélizy  le long de l’avenue Morane Saulnier, plus récemment projet d’urbanisation du quartier du Village : nous ne pouvons nous résoudre à cette densification tous azimuts souhaitée par le maire pour porter à plus de 25 000 le nombre de Véliziens (contre 20 000 aujourd’hui).

Certains d’entre nous sont pourtant élus à Vélizy, et jusqu’à très récemment, étaient membres de la majorité municipale. Nous avons tenté de tirer la sonnette d’alarme et d’infléchir cette densification à outrance. Nos alertes en Conseil municipal comme au sein de la commission de permis de construire n’ont, hélas, jamais été entendues.

Aujourd’hui, nous avons le sentiment qu’une grande partie de Véliziens se retrouve dans notre combat pour protéger le cadre de vie de Vélizy. Nous l’avons constaté au regard du nombre de réactions suscitées par le projet de construction de 40 logements rue du Lavoir, décidé sans la moindre concertation avec les riverains.

Il est temps de redonner la parole aux Véliziens et de prendre en compte ce qu’ils veulent pour leur ville. C’est pour cela que nous avons souhaité ouvrir un lieu de débat et d’écoute, ouvert à tous, au 10 rue Albert Thomas, dans un quartier historique que nous pensons aujourd’hui menacé. C’est aussi pour cela que nous avons voulu ouvrir ce site internet où chacun peut s’exprimer, faire part de ses inquiétudes mais aussi et surtout de ses propositions pour améliorer notre cadre de vie.

Nous comptons sur votre participation à ce projet commun, pour le bien être de tous les Véliziens !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.